FÉV. 27 28
MARS. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

MICHEL VAN DER AA, artiste invité

VanderAa
Michel van der Aa est synchrone avec son époque. Il compose une musique qui peut tout aussi bien évoquer les danses frénétiques de la pop que l’air de compassion le plus classique. Son domaine de prédilection reste celui de la communication, bonne ou mauvaise, entre les êtres, d’une recherche perpétuelle d’identité́ où les évocations présentes, passées, futures du subconscient s’entremêlent, se brisent et se chevauchent : le désir, l’urgence, l’incertitude…
Un temps fragmenté proche de celui imposé par la société du divertissement standardisé lié à notre usage du numérique. Cette quête d’identité prend d’ailleurs appui sur le monde des nouvelles technologies (le web, la 3D, l’informatique domestique). Celles-ci ne sont plus des gadgets : elles font partie de notre perception, elles accompagnent nos émotions et, parfois, les suscitent. Michel van der Aa s’en empare. Il les sublime habilement.
L’œuvre de Michel van der Aa se déprend, si l’on puit dire, de l’emprise généralisée des technologies dont il se joue plutôt qu’il n’en joue. Il les détourne. Il nous en divertit. Par pans entiers et par fragments, l’artiste s’empare du flux de nos psychées addictées, aliénées, comme pour mieux nous détourner de la nocivité superfétatoire de notre monde contemporain. Son œuvre exprime la profondeur du temps présent, elle nous rend à notre pleine conscience. Tel un fascinant funambule — équilibriste à ses heures — il manie sans lourdeur les poids de notre environnement technologique et mercantile. Il en révèle l’étonnante poésie, là où bien d’autres ne font qu’en énoncer la pure fonctionnalité. Par-delà le plaisir immédiat que suscite la découverte de son travail, Michel van der Aa nous réconcilie bel et bien avec ce que l’innovation numérique revêt de plus essentiel et de plus saillant.
 

Parcours

mardi 01 mars . 19H30
Musée des Confluences
RYOJI IKEDA • MICHEL VAN DER AA • STEPHANE BORREL
VANITÉS, L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR
Vernissage
Partenaire privilégie de cette édition de la Biennale Musiques en Scène, le musée des Confluences accueillera en plus de trois concerts et actions de médiation, trois installations sonores en création durant toute la durée du festival.
jeudi 03 mars . 20H
Théâtre de la Renaissance
MICHEL VAN DER AA
UP-CLOSE & MAKING OF « LE JARDIN ENGLOUTI »
Films
Cette soirée présentera sous forme filmique, deux œuvres emblématiques du compositeur invité Michel Van der Aa.
Une première, Up - Close interpétée par la violoncelliste Sol Gabetta, une seconde autour de la réalisation de son œuvre de théâtre musical Sunken garden [Le Jardin englouti].
vendredi 04 mars . 20H
Auditorium De Lyon
E-S. TÜÜR • M. VAN DER AA • D. GHISI • M. Moussorgski
TABLEAUX D’UNE EXPOSITION
Concert symphonique
Qui dit « divertissement » ne dit pas nécessairement « pains et jeux » et « opium du peuple »… Par essence, le divertissement « divertit » du réel — mais ce détour est parfois le moyen de jeter sur celui-ci une lumière nouvelle. C’est tout l’enjeu de ce concert — ou plutôt de ce ciné-concert.
mardi 08 mars
Cnsmd de Lyon
MICHEL VAN DER AA
CAMPUS MICHEL VAN DER AA
Journée d'étude
Journée d'étude autour de l’œuvre de Michel van der Aa, en présence de l’artiste
jeudi 10 mars . 20H30
Musée des Confluences
M. VAN DER AA • C. IANOTTA • O. ADAMEK • P. BOULEZ
JEUX CONCERTANTS
Concert
Au menu du concert de l’Ensemble Orchestral contemporain : trois concertos atypiques, qui interrogent l’instrumentarium, en même temps que l’essence du dialogue concertant et la théâtralité même que ce dialogue suppose.
vendredi 11 mars . 20H30
Théâtre de Villefranche
MICHEL VAN DER AA & UNSUK CHIN
CONSTELLATIONS
Concert symphonique
C’est de dialogue et, singulièrement, de dialogue concertant qu’il s’agit ici — et de l’art et la manière de se l’approprier.
mercredi 16 mars . 20H
Théâtre de la Renaissance
E. SATIE • M. VAN DER AA • M. EGGERT • P.P. PASOLINI
SPORTS ET DIVERTISSEMENTS
Concert
Après un petit détour du côté du verbe organique et vertigineux de Christophe Tarkos, les Percussions claviers de Lyon nous convient à une fête aussi spectaculaire qu’humoristique.